[Témoignage : Marie, en couple, confinée, 1 fille de 2 ans]

Nous continuons la série de témoignages spécial confinement. Ces derniers ont pour but de donner la parole aux parents face aux inquiétudes qu'ils peuvent avoir et face aux questions qu'ils se posent sur leurs enfants.



Nous vivons le confinement sans trop de soucis. Nous continuons de jouer avec Théa, à lire des histoires, on dessine et on joue au cubes. Je tiens à ce qu’elle continue à faire la sieste comme chez nounou. Nous avons un chien donc nous sortons le balader juste à côté de la maison. Il y a des chevaux donc la petite est contente et leur donner à manger. Pour le moment je n’ai pas trop de crainte, je me dis que si tout le monde respecte les règles, on sortira vite du confinement et la vie reprendra ! Nous avons dit à Théa que nous retournerons dans un petit moment chez nounou, elle est encore petite (2 ans) donc elle ne pose pas trop de questions. Je ne suis pas sûre qu’elle comprenne si nous lui expliquons la situation.

Le décodage du psy :


Pour l’instant la maman est positive et plutôt dans l’espoir. Elle respecte les rythmes quotidiens et les routines de l’enfant et c’est la meilleure attitude à adopter.

On constate même une projection positive sur l’avenir : “ce n’est qu’un mauvais moment à passer”. Et effectivement, le meilleur reste à venir, du moins on l’espère tous !


Le retour à la vie "normale" après le confinement :


Finalement ce témoignage interroge plus sur les modalités du retour à la “vie normale”, c’est à dire lorsque la petite Théa devra retourner chez sa nounou; surtout si le lien avec cette dernière a été rompu durant une période supérieure à un mois.


Il est important de garder le lien avec nounou pour préparer le déconfinement qui arrive à grand pas. Un appel visio pour lui faire coucou, un calendrier visuel sous forme de petit train pour imager le temps restant avant de la retrouver, sont de petites astuces pratico-pratiques qui peuvent aider Théa. 


Mais ne soyons pas dupes, la principale angoisse de maman et de nounou sera de réussir à faire comprendre à l’enfant comment respecter les gestes barrières et à 2 ans c’est très difficile.


Comment sensibiliser les tout-petits aux gestes barrières ?


Nous vous avons déjà proposé d’imager les microbes par des paillettes pour faire comprendre “aux plus petits” l’utilité de se laver les mains (cliquez ici).


Beaucoup d’entre vous nous on dit ne pas avoir de paillettes disponibles.


C’est pourquoi nous vous proposons l’expérience suivante :


Dans une assiette avec de l’eau et quelques gouttes de vinaigre, rajoutez du poivre noir moulu. Les petits grains de poivres sont les microbes. “Les microbes sont partouts” mais si vous ajoutez 3 gouttes de savons liquide (liquide vaisselle) alors les grains de poivres disparaissent (en réalités ils fuient le savon pour se coller aux bords de l’assiette) et si vous rincez bien l’assiette avec de l’eau claire...les microbes disparaissent.


Expliquez aux enfants que c’est la même chose avec les microbes du coronavirus. Ils sont partouts sur leurs mains et quelques gouttes de savon les font fuir aux bords des doigts. En rinçant bien les mains avec de l’eau claire on s’assure que tous les microbes sont partis.


Pour la distanciation nous vous proposons d'utiliser des cerceaux que vous aurez équipés de sangles (ou des bretelles si vous en avez). Les chinois ont préféré les casquettes équipées de ballons ou de visières. A vous d’être créatifs !




Par Marie-Françoise Bertrand,

Psychologue Clinicienne et Présidente My Family Up



Vous voulez vous aussi nous soumettre un témoignage, écrivez nous :

ici



Parents, vous avez des questions ou un problème avec votre (vos) enfant(s) ?


Nous avons la solution : cliquez ici



  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Twitter Icon

© My Family Up 2020

  • Noir LinkedIn Icône
  • Icône Facebook noire
  • Icône Twitter noire